La Communication visuelle !

Les premières traces

L’homme a toujours cherché à transmettre des messages. Dès la préhistoire, il a laissé sa marque avec des images et des symboles. Tous les dessins sur les murs des grottes, tels que ceux dans la grotte de Lascaux en France, sont une forme de communication visuelle. Un langage de communication primitif qui fait appel au sens de la vue pour être décodé, mais qui fait également appel à l’interprétation. D’où l’importance d’être précis et clair dans les visuels créés pour illustrer un message.

Les premiers symboles

Pour préciser davantage le message qu’il voulait communiquer, l’homme a développé divers langages symboliques, par exemple les hiéroglyphes chez les Égyptiens. Au fil du temps ceux-ci ont pris la forme de lettres d’alphabet telles qu’on les connait aujourd’hui.

La reproduction manuelle et mécanique

Le premier procédé de reproduction des écrits fut la transcription manuelle. Les livres étaient écrits à la main par des moines-copistes, un travail très laborieux qui demandait une patience d’or. C’est probablement de là que vient l’expression « un travail de moine ». Ensuite les caractères mobiles furent inventés. Il s’agissait de petits cubes de terre dans lesquels on sculptait une lettre en renversé. Les cubes étaient placés côte à côte afin de former du texte, on les recouvrait d’encre que l’on transposait ensuite sur du papier. Cette technique fut perfectionnée par Gutenberg avec l’invention des caractères métalliques mobiles, ce qui lui a valu le nom de « Père de l’imprimerie ». Ce procédé n’a pas cessé d’évoluer jusqu’à aujourd’hui.

Entre deux époques

En 1991, année durant laquelle Mélanie Giroux présidente d’Évolution Graphique a débuté ses études dans le domaine, on réalisait encore des montages manuels pour l’impression de documents. On devait calculer le nombre de caractères par ligne pour faire sortir la typographie d’un document et réaliser les éléments graphiques manuellement avec un matériau appelé « Rubylith ». Les éléments de montage étaient assemblés à la main pour ensuite servir à créer les films qui allaient être utilisés pour l’impression. Un projet était très long à réaliser comparativement à aujourd’hui. Souvent les documents étaient imprimés en une seule couleur. Nous étions à cheval entre la réalisation manuelle de projets et celle assistée par ordinateur.

L’ère du numérique

Avec l’arrivée de l’ordinateur et d’Internet, on a pu réaliser des documents infographiques et des pages Web, mais les établissements d’enseignement n’étaient pas encore branchés et les ordinateurs étaient équipés seulement de lecteurs de disquettes. Ensuite, les ordinateurs et les appareils de reproduction se sont améliorés à une vitesse folle, ce qui se poursuit aujourd’hui. L’affluence de supports, de procédés d’impression et de modes de diffusion disponibles pour communiquer visuellement un message ne cesse d’évoluer avec l’optimisation constante des fonctionnalités des logiciels et des procédés d’impression. Ce phénomène nous permet de constater aujourd’hui que :

 

L’ÉVOLUTION DE LA COMMUNICATION VISUELLE EST DIRECTEMENT RELIÉE À L’ÉVOLUTION DES TECHNOLOGIES.

 

 

La communication visuelle est l’art de communiquer un message à un public précis par la création de visuels évocateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.